Qu’on se le dise …

Archives

Du travail pour Dominique Wavre

A quoi reconnait-on que le petit temps est arrivé ?

On manœuvre beaucoup, des voiles immenses et on voit le pont avant se recouvrir de ces voiles et de leur sac. Le cockpit ressemble à un plat de nouilles. Toutes les écoutes, drisses et autres bouts s'empilent par couches au fur et à mesure des changements de voiles. Heureusement qu'elles sont toutes de couleurs différentes, sans ça on s'y perdrait !

On transpire beaucoup (même dans le grand Sud !) et on se dit, tout ce travail pour quelques centaines de mètres de gagnés, quelques dixièmes de nœuds de grappillés...
Mais pas le choix si on vent sortir un jour de ce screugneugneu d'anticyclone, il faut bouger !!!

 

D'ailleurs j'y vais !

A+
Dom