Qu’on se le dise …

Archives

François Gabart : « L’histoire continue »

Dans quelques minutes je vais passer à côté d'un point un peu particulier... Il s'appelle « démâtage Barcelona World Race 2010 ». Pas besoin de vous expliquer, vous avez compris.

Comme par destin, ma trajectoire vient à passer juste à côté, à quelques milles nautiques de l’endroit où la course s’était arrêtée pour Michel Desjoyeaux et moi. Peut-être pour se recueillir, peut-être  pour conjurer le sort et dire « cette fois je passe là et cette fois je ne m'arrête pas là ».

L'histoire se ressemble pourtant tellement. Pleine balle devant le front, tribord amures, bord à bord avec « les schtroumpfs » (il y a deux ans, Virbac-Paprec 3 battait le record des 24h en double). Tout est presque pareil. Sauf que non. J'ai décidé que ce serait différent. Je me suis préparé pour que ce soit différent. J'ai navigué pour que ce soit différent. Toute l'équipe a travaillé dur depuis deux ans pour que ce soit différent. Et ce sera différent.

On n'efface pas le passé et l'énorme déception qui nous avait touchés. Tous : Mich, l'équipe, Mer Agitée, Foncia, moi-même... On ne refait pas l'histoire. Mais toutes les personnes qui ont pleuré il y a deux ans peuvent avoir un sourire ce matin en voyant MACIF en tête et se dire qu'on ne refait pas l'histoire mais qu’elle continue. Cette BWR achevée trop tôt se prolonge aujourd'hui sur le Vendée Globe. Je vais tout faire pour que l'histoire continue, le plus longtemps possible et qu'elle soit belle, très belle, jusqu'au bout.

Je sais que le plus dur est devant. Je sais qu'il va falloir du courage et de l'énergie pour continuer à écrire cette belle histoire. J'en ai. Je suis prêt.  Donc je vais passer à côté de ce point, je vais y penser, et on va continuer...

François