Qu’on se le dise …

Archives

La nuit compliquée de Mike Golding

« Nous sommes passés d’un Code 3 à un Code 7, avec un ris, puis deux ris. Je me couché deux fois sur l'eau. Ce n'était pas tant à cause de la taille de la voilure, mais plutôt à cause de la mer qui était forte, dans un état chaotique et les vagues nous ont fait chaviré deux fois. Nous avancions autour de 30 nœuds et c’était très compliqué de trouver la bonne combinaison de voiles.


Ces conditions étaient prévues, mais avec un peu plus de rafales. Quand s'est couché, il y avait des pointes à 40 nœuds et des forts changements de direction. Donc, ce n’était pas très propice à la navigation rapide et nous avons dû faire un peu marche arrière. »