Qu’on se le dise …

Archives

L’adieu aux larmes

Ils ont été unanimes. Tous les coureurs du Vendée Globe ont regretté l’abandon de Vincent Riou. Les proches bien évidemment, comme Jean Le Cam, les jeunes pousses, comme François Gabart qui savent  ce que Vincent a apporté à la classe IMOCA, jusqu’aux « ennemis intimes », les Britanniques Mike Golding ou Alex Thomson qui tenaient à dire combien Vincent allait manquer à la course. Mais la course au large ne tolère pas beaucoup de pause et les grands épanchements ne sont pas dans la nature des navigateurs solitaires. Tous ont repris leur course et c’est sûrement la plus jolie des manières de saluer Vincent Riou.