Qu’on se le dise …

Archives

Message de la nuit de François Gabart (Macif)

Dans le port d'Amsterdam il y a des marins qui chantent des rêves qui les hantent aux largeurs d'Amsterdam

Dans le port d'Amsterdam il y a des marins qui dorment comme des oriflammes le long des berges mortes

Dans la porte d'Amsterdam il y a Macif qui est passé vers 1h42

Dans la porte d'Amsterdam il y Banque Pop qui l'a suivi de quelques minutes

Dans la porte d'Amsterdam il y a des marins qui naissent dans la chaleur épaisse des longueurs océanes

Après la porte d'Amsterdam on envoie les gennaks

Après la porte d'Amsterdam les 2 bateaux se voient toujours à l'AIS

Après la porte d'Amsteram il y a des marins qui mangent leur petti dej sur des bateaux trop beaux et ruisselants Et ça sent la compet jusqu'au bout de l'Indien

Après la porte d'Amsterdam il y a des marins qui boivent et qui boivent et reboivent encore Ils boivent à la santé de leur joli gennak envoyée quelques minutes plus tôt

Ils se lèvent en riant et sortent dehors en fermant leur ciré Ils se tordent le cou pour mieux régler leurs voiles jusqu'à ce que tout à coup ils trouvent la bonne glisse

D'un regard fier ils reviennent dans leur bateau et vont se reposer C'est bien mérité

François Gabart