Qu’on se le dise …

Archives

Mollir pour mieux repartir

Les positions au classement de 9h00 démontrent qu’une grande partie de la flotte se dirige désormais vers l’ouest. En pointe sur cette route Vincent Riou sur PRB commence la difficile traversée de la dorsale que tous vont devoir couper pour toucher le front.

« Les décalages de routes ne devraient pas faire de grandes différences au final. L’opportunité de se caler très à l’ouest comme ça, j’ai voulu la saisir. On est obligé de beaucoup investir sur la route au démarrage, donc au début, ça coûte cher.  Mais ça fait partie du jeu. Je viens de finir de sortir mes armes de petit temps et de mettre le bateau en configuration… Entre les voiles et le matériel, ça fait 600 kg à déplacer. » Commentait Vincent Riou ce matin

Flashé à 4,6 nœuds PRB est dans le vif du sujet tout comme Louis Burton (Bueau Vallée), Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) et Dominique Wavre (Mirabaud). Dans très peu de temps, Jérémie Beyou, 9e sur Maitre CoQ sera lui aussi ralenti tout comme Alex Thomson, 6e sur Hugo Boss et Jean Pierre Dick 4e sur Virbac Paprec 3. Plus au sud et dans l’est, cinq solitaires bénéficient encore du flux de nord est qui les poussent depuis le Cap Finisterre. Macif, Cheminées Poujoulat, Gamesa, SynerCiel et Akéna Vérandas naviguent toujours à plus de 11 nœuds mais pour combien de temps encore. Toujours est il qu’il va falloir traverser cette dorsale et les comptes se feront plus tard, quand les routes se croiseront. En revanche, plus à l’arrière, le vent revient plus fort et les écarts entre les derniers et la tête devraient se resserrer.