Qu’on se le dise …

Archives

Montée d’adrénaline pour Cali

Actuellement, il y a 30 nœuds de vent et une mer de 3 à 4 mètres par le travers. Je suis au reaching. Dehors, c’est impraticable sans ciré et masque. On se déplace à nouveau à quatre pattes dans le bateau.

Ce matin, j’ai dû faire une manœuvre d’urgence car mon génois ne s’est déroulé qu’à moitié. Je l’avais mis hier pour passer du code 0 à la trinquette. Heureusement tout s’est bien passé. La voile est sauvée, elle est maintenant dans la soute à voiles. C’était chaud quand même. Elle risque de m’être bien utile plus tard. Je suis soulagé de ne rien avoir abimé, à part mes doigts et un bon bleu sur le torse. Mais rien de grave, je n’ai pas eu besoin d’appeler le « Samu Jean-Yves » (Chauve, le médecin de la course, ndlr).

Le soleil est là. C’est une vraie bonne nouvelle même si aller en terrasse reste vraiment compliqué. La nuit a été très fraîche. On n’est pas encore sous les tropiques.