Qu’on se le dise …

Archives

Tanguy a réussi à bouger sa dérive

Salut à tous,

J'ai réussi à bouger la dérive hier en fin de journée… j'avais décidé de ne plus retourner à l'eau, c'était trop fatiguant et ça devenait dangereux avec mon état de fatigue qui augmentait. Mais dans un dernier "coup" désespéré, j'ai retiré sur le bout qui était à mi-hauteur de la dérive vers l'avant et à ma grande surprise, la dérive a bougé et petit à petit, j'ai réussi à la remettre dans sa position "normale".

Ensuite, j'ai utilisé une drisse pour la tirer vers le haut au travers du puits de dérive et lui faire reprendre sa place!

Elle est très abimée mais j'ai laissé environ 80cm de dérive saine sous le bateau afin de m'en servir. J'ai ensuite bouché les voies d'eau avec mon linge sale  afin de limiter la vitesse de la "marée".
J'ai envoyé le J3 afin d'accélérer un peu avec le 4ème ris dans la grand-voile, il y a 18 nœuds de vent et j'avance entre 6 et 8 nœuds à cette vitesse, la pompe électrique étale la marée et je peux dormir pas tranches de 45 minutes afin de me reposer. Il a fallu trouver la vitesse limite pour dormir suffisamment et ne pas faire entrer trop d'eau dans le bateau. Demain, j'attaquerai l'atelier résine en remettant le bateau à la cape afin de colmater les trous et j'espère éliminer les voies d'eau. En attendant, je suis bien content d'avoir remis à dérive dans son puits dans ce sens car ça m'a évité d'avoir à la pêcher dans l'eau car elle aurait été dangereuse pour la coque et pour moi avec des éclats de carbone partout si je l'avais sortie par le bas. Ça fait du bien d'avoir (enfin...) surmonté cet obstacle et de passer à la phase suivante, c'est une belle petite victoire...

Et mentalement, je reprends la route vers les Sables... Je finis de me reposer.

Bonne journée,

Tanguy (nageur de combat)