Qu’on se le dise …

Archives

Vers des cieux plus cléments

En ce 5e jour de course, la flotte s’étire sur plus de 660 milles et navigue toujours sur l’influence de la dépression orageuse qui se déplace très lentement vers la péninsule ibérique. Mais en plongeant vers le sud en direction du Cap Vert, les concurrents vont connaître des heures plus douces. Bientôt, la chevauchée sauvage de ces dernières 24 heures ne sera plus qu’un lointain souvenir. A la latitude des Canaries, les températures se réchauffent déjà et les vents vont faiblir.