Partir

Archives

Résumé du 55e jour de course (VIDEO)

Revivez les temps forts du jeudi 3 janvier, 55ème jour de course sur le Vendée Globe 2012-2013.

Alex, surfeur d’argent

Dans quelques heures, le premier des marins du contingent étranger de ce Vendée Globe va doubler le cap Horn. Au dernier pointage de la journée, Alex Thomson, par 56 degrés sud, n’était plus qu’à 135 milles du cap Horn et progressait à 17 nœuds de moyenne dans un vent d’ouest d’une trentaine de nœuds. Cette étape symbolique revêt une importance particulière pour le skipper d’Hugo Boss. Après avoir passé le cap Horn en double lors de la Barcelona World Race (avec Andrew Cape en 2008), c’est la toute première fois qu’il y parviendra en solitaire, après voir accompli les deux tiers du parcours de manière exemplaire.

La visite du jour : les îles Malouines

Actuellement en pleine remontée de l’Atlantique, la tête de course va passer, ce jeudi, au large des îles Malouines. Un archipel atypique chargé d’un lourd passé historique.

Un même combat

Le défilé au cap Horn se poursuit avec la nuit prochaine, le passage d’un quatrième candidat : Alex Thomson. Sur son bateau argenté, le Britannique s’apprête à doubler le rocher pour la première fois de sa carrière en solitaire. De l’Atlantique au sud à l’île Campbell, les conditions de navigation et les enjeux sont bien différents. Mais les treize marins sont unis dans un même combat : finir.

Alex Thomson en approche du cap Horn

« Bonjour ! J'ai passé la majeure partie de la nuit dans une direction SE à attendre que le vent passe au NO pour empanner. C'est un peu étrange de continuer à aller vers le Sud alors que je suis déjà au sud du cap Horn. Mais maintenant le vent a changé de direction et je navigue en direction du Horn. Je devrais y arriver dans un peu plus de 16 heures. J'ai environ 300 milles à parcourir avant de franchir mon premier cap Horn. Les rapports annoncent beaucoup de glace aux alentours et je suis naturellement un peu inquiet à ce sujet. Le comité de course nous a fourni les positions de tous les icebergs présents dans la région donc je devrais être en mesure de naviguer correctement et de faire mon retour dans l'Atlantique sud.

Sinon j’ai d’autres bonnes bonnes nouvelles. J'ai réussi à faire quelques réparations sur mes hydrogénérateurs. Je profite de chaque occasion pour régler le problème. J’espère avoir d’autres opportunités dans l’Atlantic sud et me débarrasser de ce problème qui m’occupe depuis si longtemps. »