Partir

  • Grand African Nemo : une grosse saisie de drogue et des opérations contre le brigandage
    Plusieurs dizaines de bâtiments et aéronefs des pays riverains du golfe de Guinée, ainsi que de nations amies, ont participé du 28 octobre au 5 novembre à Grand African Nemo. Cet exercice aéromaritime majeur, le plus important organisé ... […]
  • Qu’est devenu l’ancien Champs Elysées ?
    Le 21 décembre 1983, le chantier naval Dubigeon Normandie lançait à Nantes un car-ferry nommé Champs Elysées. Ce navire commandé quelques mois auparavant par l’armement naval SNCF-Sealink était prévu pour assurer les lignes Boulogne-Dou... […]
  • Qu’est devenu l’ancien Champs Elysées ?
    Le 21 décembre 1983, le chantier naval Dubigeon Normandie lançait à Nantes un car-ferry nommé Champs Elysées. Ce navire commandé quelques mois auparavant par l’armement naval SNCF-Sealink était prévu pour assurer les lignes Boulogne-Dou... […]

Archives

Soirée Vaisselle pour Tanguy

Hello,

Vaisselle Tanguy© Tanguy de Lamotte

Aujourd'hui, je me suis dis que j'allais profiter de la pression des vagues pour faire la vaisselle... Une vaisselle un peu extrême, à l'étrave du bateau. La cocotte est rincée, moi aussi!

Ce soir, empannage au coucher du soleil sous gennaker puis prise de ris et passage sous petit gennaker. Le tout entouré de dauphins mais pas assez proches pour les filmer...

Bonne nuit, j'ai besoin de repos après ces manœuvres !

A demain, Tang

Le message du soir de Dominique Wavre

Petit à petit le vent s’est éteint, la calmasse nous a rejoints. L'anémo affiche même de temps en temps un ostensible et narquois zéro. Nous avons passé la journée plantés là, au milieu d’un océan sans vent, et nous avons affiché des moyennes de 1 à 7 noeuds. C'est un peu incongru quand on y pense, surtout après les grands surfs du précédent front !

Avec la musique en fond je me suis donc appliqué à essayer de progresser durant cette longue journée et si on en croit les fichiers, rien de très réjouissant ne nous attend pour les heures à venir. On s'adapte et on accepte les conditions météo de l'endroit et du moment.

A la barre aujourd’hui, je me suis imaginé en plein Bol d’or avec comme décor les montagnes, je me suis pris à rêver d’une belle bise qui écrête le Jura et me propulse à bonne vitesse. J’ai énuméré les noms des vents suisses, un vrai poème ! Le joran, la vaudaire, le bornan, le séchard et bien d’autres m'ont traversé l’esprit.

L’alarme vent a sonné plusieurs fois, comme des rappels à l’ordre réguliers de cette molle réalité indienne. Je lui ai très vite coupé le sifflet… dire que j’ai du mal à l’entendre lorsqu’on file à plus de 20 noeuds ! En tous cas aujourd’hui, elle résonne beaucoup trop fort à mon goût !

Le vent est monté parfois à 7 noeuds dans les rafales, pas vraiment dans la bonne direction, ce sera le scénario de cette 32ème journée de course. 

A la  barre pour plusieurs heures d’affilée, appliqué et concentré, les besoins physiologiques ont fini par me sortir de ma concentration : l’estomac réclame son dû. Et vu que le soleil est bientôt au zénith, je vais attaquer le repas de midi.

J’enclenche le pilote avec les réglages de petit temps, la télécommande n’est pas loin, et je continue à essayer d’avancer entre  2 et 9 noeuds vers le but, à environ 15700 milles de là…

En forme pour finir mon « Bol d’or Mirabaud », en musique, mais à la vitesse d’un piéton qui se balade sur les quais ! L’océan calme nos impatiences de terrien,  pourvu que ça ne dure pas trop longtemps  ;-)

A demain pour un autre jour (le 33ème !)

Dom

 

Contretemps suisses

15% de la flotte du Vendée Globe est… suisse. Or, ce soir, les deux compatriotes Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) et Dominique Wavre (Mirabaud) vivent chacun à leur manière des heures difficiles.

Résumé du 33e jour de course (VIDEO)

Revivez les temps forts du mercredi 12 décembre, 33eme jour de course sur le Vendée Globe 2012-2013.

Courant d’air entre deux portes…

35 nœuds de vent et des surfs à plus de 25 ! Telles sont les conditions que rencontrent actuellement les skippers de Virtual Regatta dans le grand courant d’air froid qui s’est établi entre les portes d’Amsterdam Est et de Ouest Australie… On envoie donc de la toile en tirant les vitesses maximales, chacun essayant de creuser l’écart - pour les premiers - ou de recoller - pour les poursuivants.