Qu’on se le dise …

Archives

Choix cornélien pour Cali

J’ai entre 5 et 25 nœuds de vent. C’est hyper instable et assez ingérable, d’autant qu’il y a énormément de trafic. J’ai vu environ dix cargos et des petits voiliers. Cette nuit, c’était pareil. Je n’ai dormi qu’une heure et encore, en plusieurs tranches. Là, c’est un véritable casse-tête. Mes fichiers météos ne sont pas d’accords et sont très incertains. Pour le moment, je ne sais pas trop quoi faire. Je continue au Nord et on verra dans quelques heures.

Grosse frayeur hier soir quand j’ai appris la détresse de Javier. J’ai proposé à la Direction de Course mes services mais l’hélicoptère avait déjà décollé et est arrivé sur zone bien avant que je puisse moi-même y aller. Ca me fait mal au cœur d’autant qu’on a bataillé énormément tous les deux tout au long du parcours. Nous avons même navigué à vue avant le Cap Horn et au niveau de l’île des Etats. Mais  l'essentiel est que Javier soit sain et sauf. Bravo à l’organisation des secours. C’est aussi un gage de succès du Vendée Globe. J’espère qu’ils pourront récupérer le bateau car cela me plairait beaucoup de tirer à nouveau des bords avec lui ! Le rouge et le noir. Je lui souhaite un bon rétablissement et beaucoup de courage