Qu’on se le dise …

Archives

Dominique Wavre ne pense pas encore à l’arrivée

Je ne me sens pas encore du tout dans l’état d’esprit de l’arrivée. J’ai encore pas mal de chemin à parcourir, et même si la route se rétrécit, pour l’instant, je demeure entièrement concentré sur ma course. En réalité, je commencerai à penser à l’arrivée lorsque j’aborderai le Golfe de Gascogne, mais avant cela, je ne veux pas me disperser.

 Je fais route directe sur les Sables d’Olonne, à 12-13 nœuds, je suis super-content car je pensais vraiment que j’allais passer la journée quasiment arrêté. Mais j’ai trouvé un étroit couloir de vent d’est et j’ai pu poursuivre mon chemin au reaching.

Je fais en sorte d’être parfaitement prêt pour cette dernière partie de la course. Je n’ai pas de grosses réparations à effectuer, mais pas mal de petites bricoles, notamment des surliures sur les écoutes de spi et de génois. Tout le matériel s’est usé au fil des semaines de mer, à cause du soleil et du sel. Les cordages ont pas mal souffert, et les gaines extérieures sont fatiguées, donc je garde un œil attentif sur cela.