Qu’on se le dise …

Archives

Jean-Pierre Dick approche de Crozet

J'ai eu moins d'air cette nuit, je suis tombé sous des orages, j'ai perdu un peu de terrain. Mais la route est longue ! Il y a actuellement 20-22 nœuds, cela va mollir à l'approche de la porte. Celle de Crozet nous complique un peu la tâche. Il faut estimer la zone de vents faibles aux abords de cette dernière pour tenter de ne pas tomber dedans. Pour l'éviter, j'ai choisi de passer la porte au nord-est. Cela me semble le moins pétoleux pour l'instant.

Nous verrons bien. Armel est en train de passer doucement, on verra s'il est réellement ralenti ou s'il va prendre la poudre d'escampette, mais tout cela est éminemment difficile à prévoir. C'est un peu la roulette russe ! Après ce passage, je plongerai à nouveau dans le sud pour bénéficier de vents plus soutenus.

Pour l'instant, je suis en polaire et ciré, je n'ai pas encore sorti la combinaison sèche. Je me garde des cirés au sec pour l'Indien et le Pacifique.