Qu’on se le dise …

Archives

Message du matin d’Armel Le Cléac’h

Depuis le début ça se bagarre bien entre les 5 premiers bateaux. Les positions sont très serrées, il y a des stratégies différentes, tout ça est très prenant et motivant. C’est physiquement assez difficile depuis qu’on est entré dans l’océan Indien. Les 48 dernières heures ont été assez rudes avec des conditions de mer et de vent très sportives ; et notamment des vitesses élevées  qui font que c’est assez stressant et très bruyant. L’anticyclone nous a rattrapé par derrière donc ça va être moins venté pendant 24h, puis on retrouvera les conditions « normales » des mers du Sud avec des dépressions qui s’enchaîneront jusqu’au cap Horn. Le rythme est très soutenu, mes camarades ne lâchent rien donc il faut mettre de l’énergie à bord pour continuer à bien avancer.