Partir

Qu’on se le dise …

Archives

Virtuel regatta: En approche du Cap Finisterre

Pas tout à fait 24h de course avec une navigation a priori pas très compliquée vers le Cap Finisterre… et déjà des différences se font sentir chez les skippers de Virtual Regatta qui ont atteint les 200 000!

Message du bord de Javier Sanso (Acciona)

Bonjour !

De fortes émotions hier depuis notre sortie du port jusqu’à la ligne de départ. J’ai eu la bonne idée de partir sous génois mais j’ai dû m’adapter au fait d’être sous le vent et j’ai passé toute la nuit entre de fortes bourrasques et de moments plutôt calmes ? Je pense que ceux qui sont plus au Nord n’ont pas subi ces conditions et c’est la raison pour laquelle ils ont pris un peu d’avance sur moi. Mais désormais ce n’est plus un problème, je suis en train de m’adapter au bateau et tout se poursuit normalement, comme un premier jour de Vendée Globe. Ces dernières heures, je vais plutôt vite donc j’imagine que ceux de devant aussi !

Je commence à voir la côte espagnole et d’ici 2 heures, je me mettrai sous spi pour descendre rapidement et ne pas rester derrière dans une zone sans vent.

Je voudrais une fois de plus remercier toute l’équipe d’Acciona de m’avoir amené jusqu’ici, c’est à eux que je dois tout grâce à leur travail de ces 3 dernières années. Je remercie aussi toutes les démonstrations de soutien que j’ai reçues par téléphone avant de partir et auxquelles je n’ai pas pu répondre, et à tous ceux qui me suivront pendant ces trois mois.

Je vous embrasse tous et promets de communiquer autant que possible.

Bubi (Javier Sanso)

PS : il y a quelques fautes d’orthographe car il m’est difficile d’écrire à cause du bateau qui saute énormément !

 

 

Des groupes se forment

Toujours en tête après 23 heures de course, François Gabart sur Macif accentue encore un peu plus son avance qui se porte désormais à 12,7 milles sur PRB de Vincent Riou. Mais derrière l’ancien vainqueur du Vendée Globe, Armel Le Cleac’h sur Banque Populaire est en embuscade à 3,5 milles. En quatrième position, Bernard Stamm sur Cheminées Poujoulat emmène un groupe de poursuivants composé de Jean Pierre Dick sur Virbac Paprec 3 (+25,1 milles), Alex Thomson sur Hugo Boss (+29,1 milles) et Jean Le Cam sur SynerCiel (+29,2 milles). Dans le groupe des 30 milles de retard, Jérémie Beyou sur Maitre Coq et Arnaud Boissières sur AKENA Vérandas naviguent à vue dans un mouchoir de poche de 0,8 mille d’écart, à respectivement 37 et 37,8 milles. Mike Golding sur Gamesa et Javier Sanso sur Acciona 100% EcoPowered sont à 41,2 et 46,7 milles mais derrière, dans le groupe des 50 milles, Groupe Bel de Kito de Pavant et Bureau Vallée de Louis Burton tentent de limiter les dégâts. Un peu plus loin, le Suisse Dominique Wavre sur Mirabaud (+62,8 milles) et l’Anglaise Samantha Davies sur Savéol (+63,5 milles) naviguent côte à côte tandis que le Polonais Gutowski sur Energa pointe déjà à plus de 76 milles. 85 milles derrière Macif, Iniatitives-Cœur de Tanguy de Lamotte est rentré dans le sillage de ses concurrents après un petit coup dans le sud peu payant. Une option toujours prise par Alessandro di Benedetto (Team Plastique) qui accuse désormais plus de 131 milles de retard. De son côté, Bertrand de Broc sur Votre Nom autour du Monde s’est lancé à la poursuite de la flotte.