Partir

  • Naval Group : La CFDT l’emporte aux élections professionnelles
    Du 8 au 18 octobre 2018, se sont tenues, dans les 9 établissements de l’Unité Economique et Sociale constituée de Naval Group, les élections aux nouveaux Comités Sociaux et Economiques (CSE). Lire la suite de Naval Group : La C... […]
  • Le Dixmude rapatrié à Brest après l’accident d’hélicoptère
    Le bâtiment de projection et de commandement Dixmude est arrivé ce matin à Brest. Le BPC de la Marine nationale a été dérouté vers le port breton après le grave accident d’hélicoptère intervenu à bord mercredi soir au large de Dunkerque. Vers 22H30, un hélicoptère NH90 Caïman de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT) […]
  • Grave accident d’hélicoptère sur le BPC Dixmude
    Quatre blessés, dont un grave. C’est le bilan d’un accident d’hélicoptère qui s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi, au large de Dunkerque, à bord du bâtiment de projection et de commandement Dixmude, a-t-on appris hier soir de... […]

Archives

Brest : Le Caïman accidenté débarqué, le Dixmude va repartir

L’hélicoptère Caïman qui s’est abîmé mercredi dernier sur le pont du Dixmude, blessant quatre marins dont un grièvement, a été débarqué ce week-end du bâtiment de projection et de commandement. Minutieusement préparée, l’opération s’est déroulée dans la base navale de Brest, où le BPC est arrivé vendredi. L’appareil, appartenant à l’armée de Terre et qui était couché sur le flanc, a d’abord été remis sur son train. Il a ensuite été soulevé par la grue flottante Alpaga et posé sur son pont, avant de gagner le quai des flottilles.

 

Pêche illégale: Albatros espions dans les TAAF

Attention « mouchard » à plumes ! Des albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale. Ils porteront en effet un système de balise transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu’ils croisent

Entre novembre et mars, 150 premières balises vont être apposées sur des albatros des îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam, dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), après des essais concluants début 2018.

Euronaval : Une édition des 50 ans à forts enjeux pour la filière française

La grand-messe de l’industrie navale militaire ouvre ses portes demain pour une 26ème édition exceptionnelle, puisqu’Euronaval souffle cette année sa cinquantième bougie. « C’est une édition importante avec ce 50ème anniversaire, bien peu de salons dans le monde ont une telle longévité et une croissance continue. Le succès d’Euronaval sera marqué par d’importantes visites politiques mais aussi une augmentation importante du nombre d’exposants », souligne Hervé Guillou, président du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN).

Saint-Nazaire : Le MSC Grandiosa en phase finale d’assemblage

Alors que le MSC Bellissima (F34) est en achèvement à flot et doit débuter ses essais en mer fin décembre en vue d’une livraison fin février, le MSC Grandiosa (G34) entre déjà en phase finale d’assemblage dans la grande forme de construction des Chantiers de l’Atlantique. Après la mise sur cale le 16 juin d’une section longue de 125 mètres pour 41 mètres de large, réalisée en Pologne par Crist et remorquée à Saint-Nazaire, les blocs se sont rapidement empilés. Il n’en reste plus que 8 à poser sur les 50 (dont 8 formant la section polonaise) qui constitueront la coque du paquebot.

La construction du prochain SNLE français débutera en 2023

C’est finalement en 2023 que la construction du premier des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins français de troisième génération (SNLE 3G) devrait débuter. Celle-ci se déroulera sur le site Naval Group de Cherbourg, qui a lancé son dernier SNLE, Le Terrible, il y a 10 ans. Avant cela, l’industriel, qui travaille depuis plusieurs années déjà sur ce programme majeur, sera mobilisé à partir de 2020 sur les études détaillées des futurs bâtiments.